Dilemme : j'aimerais devenir végétarienne mais j'aime trop le boeuf et le saumon


Ok, ce titre est nul, tout comme mon dilemme. Le pire dans tout ça ? Ce n'est pas une blague. J'aimerais vraiment arrêter  de manger de la viande. Ce n'est pas forcément le fait de tuer un animal pour me nourrir qui me dérange (#psychopathesanguinaire  me diront certains végétariens), c'est plutôt la façon dont laquelle tout cela est fait. Le fait de n'avoir aucune information sur la façon dont a été traité l'animal durant sa vie, et avant l'abattage. Je sais aussi que certains animaux sont nourris aux farines animales, ne voient jamais la lumière du jour, sont gavées d'antibiotiques (qui semblent automatiques dans l'élevage).

Bref, du coup, j'essaie de réduire ma consommation de chaire animale, mais il faudrait vraiment que j'arrive à devenir végétarienne. Je pense que je serais assez fière de moi. Si vous avez des conseils à me filer (vraiment, sans jeu de mot), n'hésitez pas !

You Might Also Like

9 commentaires

  1. Je suis comme toi, j'aimerais bien devenir mais j'arrive pas,je résiste pas a la tentation...
    Bises

    RépondreSupprimer
  2. Malheureusement pas de bons conseils à te donner étant dans une situation analogue!
    Mais en tout cas, c'est rassurant de voir que nous ne sommes pas seules!
    Bisous et merci pour cet article, à bientôt! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'essaie depuis 2 mois et c'est super duuuur ! Courage à toi ;)

      Supprimer
  3. L'idéal est d'avoir le maximum d'infos sur la traçabilité d'un produit (quel qu'il soit). Après, s'il n'y en a pas... Faut voir dans quelle région tu habites, et s'il y a des éleveurs non loin de chez toi. Il faut également savoir prendre du recul et accepter d'aller voir un médecin ou un nutritionniste (un compétent et qui ne soit pas vegan pour éviter les partis pris), qui sauront te dire si ce "régime" te convient (un régime adapté à l'un ne l'est pas pour un autre).

    Par exemple, j'ai un jour croisé un vegan qui se targuait de l'être pour "sauver les animaux". Le hic, c'est qu'il polluait à mort avec sa voiture et n'avait pas conscience (ou ne voulait pas prendre conscience) que les produits "équitables" qu'il achetait (hors-saison, etc) venaient de l'autre côté de la Terre...

    De même, j'ai aussi connu une personne atteinte de la maladie de Crohn. Pour elle, qui se tordait de douleur à chaque fois qu'elle mangeait une ration "normale" de légumes (pour toute personne normalement constituée), il était impossible de devenir végétarien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aller voir un médecin pour éviter d'éventuels carences est une option que j'envisage car je suis très difficile et je n'aime pas grand chose.

      En revanche, je ne compte pas devenir vegan, me passer de fromage serait une véritable torture. Je sais que les produits laitiers (de vache principalement) sont mauvais pour la santé, mais le fromage est ma grosse faiblesse.

      Acheter chez le producteur ou dans des coopératives de producteurs est une très bonne idée. J'ai la chance d'être dans une région dans laquelle je peux trouver ce genre de chose ;)

      Merci pour ton avis et tes conseils ;)

      Supprimer
    2. Mais de rien ^^

      Cela dit, j'ai en tête une phrase de Paracelse, qui dit: "c'est la dose qui fait le poison". Dans le sens ou ce n'est pas le fait de manger un aliment qui va te rendre malade, mais la quantité ingérée (boire un verre de vin de temps en en temps ne fait pas de mal (c'est même "vegan"), mais en boire trop d'un coup peut te conduire aux urgences pour un coma éthylique).

      Supprimer
    3. Très bonne phrase que j'essaie d'appliquer concernant la nourriture. Mais j'ai l'impression qu'on nous met un peu de poison partout, haha.

      Supprimer