La liste de mes excuses publiques


J'étais en train d'emballer un cadeau pour une copine en me disant "c'est quand même fou de faire des paquets cadeau aussi moches" quand je me suis souvenue que des gens avaient déjà payé pour mes services d'emballeuses de paquets cadeaux. Et que je leur devais des excuses. Et qu'ils n'étaient pas seuls à les mériter. Voici donc ma liste d'excuses publiques (et la musique qui va avec).

Je présente toutes mes excuses: 

Aux gens qui ont dû payer pour mes emballages cadeaux tous pourris
Pour ma défense, mon université nous avait forcé à nous porter volontaire* pour emballer des paquets cadeaux à la période de Noël afin de récolter des dons pour une association. J'espère que mes emballages n'ont pas créé de problèmes au sein de votre famille du style "non mais tu as vu comment elle a emballé mon paquet ? Elle ne m'aime pas c'est sûr". 
Date du méfait : décembre 2011. 

A l'agent de sécurité du concert des Arctic Monkeys 

J'étais au concert des Arctic Monkeys et 3 mecs que je ne connaissais pas avaient décidé de me faire slammer, sans mon autorisation, et j'ai été un peu brutale avec l'agent qui m'a rattrapé. Ce pauvre agent de sécurité s'est pris un coup de coude lorsqu'il m'a rattrapé à l'avant scène. Date du méfait ; pfiou.... 2008 ? 2007 ?) 

 A Juliette** 
Je n'aurais jamais dû te lancer un ballon dans la tête, même si tu étais chiante et désagréable.*** Pour ma défense, j'étais une quiche en jeux et sports collectifs impliquant un ballon, je crois qu'inconsciemment je pensais la rater. 
Date du méfait : heu...2004 ? 

 A Chloé**
On aurait jamais dû aller faire du shopping sans toi, c'était mal. Désolée. Et je n'aurais pas dû te prendre pour une idiote en te disant "Quoi ? Ces chaussures ? Ah non pas du tout, je les avais déjà en arrivant". 
Date du méfait : été 2011. 

 Aux copines qui sont venues me chercher au milieu d'un pogo 
Des copines m'avaient embarqué à un concert de Guerilla Poubelle. Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est le genre de concert dans lequel les gens font des "pogos", c'est à dire qu'ils se rentrent dedans, sans raison particulière. M'ayant perdu de vue, mes copines ont cru que j'étais piégée dans un pogo, et elles se sont mêlées à la foule de sauvages d'adolescents et de jeunes adultes agités pour venir me chercher. Sauf que moi, je papotais tranquillement avec une autre copine dans un coin de la salle. Date du méfait : heu... 2008 aussi ? 

*Le volontariat forcé, grande spécialité de mon université (je n'y suis plus, études finies).
**Les prénoms ont été changés 
*** Cette excuse étant particulièrement étrange, je tiens à préciser qu ce n'est pas ironique. Je pense vraiment que j'ai eu tort, on ne lance pas des ballons sur la tête des gens parce qu'ils sont chiants.

You Might Also Like

5 commentaires

  1. Du big Distrayante ce post ! J'adore !

    RépondreSupprimer
  2. Merci:) Mais j'avoue ne pas être fière d'avoir lancé un ballon sur la tête d'une autre fille. J'ai tellement honte^^

    RépondreSupprimer
  3. En même temps... Guerilla Poubelle !
    C'était sur "Demain il pleut ?" :)

    Bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aucune idée! Je parlais á une copine que je n'avais pas vu depuis un moment, je n'ai pas fait attention^^. Et si ça se trouve, je ne connaissais pas la chanson, j'avais découvert le grpe quelques semaines avant.

      Supprimer
  4. Cet article m'a bien fait rire ahah :)

    A très vite,
    Aurore du blog www.auriginalite.com

    RépondreSupprimer